Skip to content

Les artistes

Max Roach / Abdullah Ibrahim

Samedi 15 mai à 21h45 - Marcel Helie

1999
Max Roach (batterie)
Abdullah Ibrahim (piano)
USA/ZAF

Personnage-clé de l’histoire du jazz, Max Roach a été de toutes les aventures du siècle : celle du be-bop aux côtés de Parker ou Mingus, celle du hard-bop avec Clifford Brown ou Sonny Rollins, ou encore celle du free-jazz dont il fut l’un des inspirateurs. Il fut le premier à utiliser sa batterie comme un instrument mélodique. Le son de Max Roach, reconnaissable entre tous par sa tonicité unique, est caractérisé par une variété de timbre et de rythmes inégalée. Chacun de ses concerts est un moment de grâce, témoin de cette
vitalité afro américaine dont cet immense musicien, militant de la diaspora noire (aux côtés de son épouse Abbey Lincoln), a toujours été le symbole.
C’est surement ce profond engagement (il a joué dans les années 60 pour la libération de Nelson Mandela) qui lie Max Roach à cet autre géant du jazz qu’est le pianiste Abdullah Ibrahim, ambassadeur des artistes sud-africains exilés depuis plus de trente ans. Sa musique est une langue universelle, jazz mêlé de rythmes africains, d’influences orientales et de romantisme européen. Les mélodies grandioses, lyriques, animées d’une force spirituelle, quasi-mystique, bouleversent intimement.

La rencontre de ces deux monuments, pour un unique concert en France, est assurément l’événement du 18eme festival. … Pour un final éblouissant.