Skip to content
Chroniques

Le trio réversible de Laurent Coulondre

Laurent Coulondre © Stéphane Barthod
Laurent Coulondre

Le trio de Laurent Coulondre jouait cet après-midi en première partie du concert du big band des frères Belmondo avec Archie Shepp. Une place pas forcément confortable, que le pianiste a su tenir de manière plus qu’honorable.

Laurent Coulondre fait ici preuve d’un remarquable sens de la construction : démarrage en douceur en trio piano-contrebasse-batterie avec Palma’s Waltz, ballade de laquelle surgissent quelques jaillissements rapides, où le jeu aérien du pianiste sait également faire preuve d’autorité… Le trio enchaîne avec un Fun Keys électrique et groovant à souhait, où l’association piano-contrebasse fait place à l’orgue et à la basse. Nous avons en effet affaire ici à un “trio réversible”, avec une double formule qui alterne acoustique et électrique, parfois à l’intérieur même de compositions à tiroirs, comme dans Boucing Peanuts et ses changements permanents de climats. La basse, à six cordes, endosse régulièrement le rôle d’une guitare, que ce soit lors des solos où pour des rythmiques funky.

Jérémy Bruyèe à la basse électrique © Stéphane Barthod
Jérémy Bruyèe à la basse électrique

 Le concert se termine avec une composition jouée ici pour la première fois que les musiciens ont intitulée Ballade sous les pommiers… À retrouver un jour sur un prochain album ? On l’espère en tout cas…

Martin Wangermée © Stéphane Barthod
Martin Wangermée

Texte et photos : Stéphane Barthod (le 07/05/2016)

Le Mobius Ring Trio de Pascal Mabit

Le trio réussit à occuper l’espace sonore.
CHRONIQUE
raphael_imbert © stephane barthod

Raphaël Imbert : à quoi sert la musique ?

On pourrait écouter le saxophoniste disserter ainsi pendant des heures.
CHRONIQUE

Yves Rousseau et Jean-Marc Larché à la cathédrale

cette nouvelle expérience à la cathédrale confirme l’intérêt du lieu pour certains répertoires.
CHRONIQUE

Un premier tour au Portugal avec Retimbrar

Salle Marcel Hélie, on a pu écouter la musique chaloupée de Retimbrar, un collectif portugais de musiciens.
CHRONIQUE

Charlier-Sourisse : Big band, big smile

On ressort joyeux et revigoré de ce concert généreux, bel exemple de plaisir partagé.
CHRONIQUE

Laurent de Wilde : enfin Monk !

Comme souvent, Laurent de Wilde fait œuvre de pédagogue.
CHRONIQUE

Groove et énergie avec David Sanborn

Il faut vraiment entendre Sanborn sur scène, où la musique déborde d’énergie.
CHRONIQUE

Nguyên Lê le magicien nous révèle la face cachée de la lune…

Nguyên Lê s’est offert un casting à la hauteur de ses ambitions.
CHRONIQUE