Skip to content
Chroniques

Pulcinella et Maria Mazzotta : fusion méditerranéenne

De Toulouse à Tirana en passant par Solento, c’est à un voyage méditerranéen que les spectateurs étaient conviés sous le chapiteau du Magic Mirror, en ce début d’après-midi du traditionnel dimanche en fanfares.

…Et les spectateurs sont particulièrement nombreux, cet après-midi ! Nous avions déjà eu le plaisir d’accueillir le quartet toulousain Pulcinella à Jazz sous les pommiers en 2013. Ils nous reviennent aujourd’hui  avec la chanteuse italienne Maria Mazzotta, riche de la culture des Pouilles, cette partie du sud de l’Italie qui connaît actuellement un important renouveau musical. C’est dans la région du Salento plus précisément qu’a été puisé la majeure partie du répertoire joué ici. Dès le premier titre, l’ambiance est donnée : une tarentelle effrénée, pleine de fougue et d’énergie, une musique à la fois à danser et à écouter. S’ensuivent une chanson venue d’Albanie, pays très proche géographiquement du Salento, et Avanti, un chant lumineux et joyeux, teinté d’une pointe de mélancolie, repris en chœur par le public. Changement total de climat avec Bella ci dormi, émouvante sérénade, très joliment introduite à la contrebasse, rejointe par la voix déchirante de la chanteuse, dans un climat dépouillé qui monte progressivement en intensité : un moment de grâce, bouleversant.

On continuera ainsi à être bousculés pendant tout le concert, entre énergie et émotion, portés par une musique à la fois entraînante et poignante, une véritable fusion à la sauce méditerranéenne.

Texte et photos : Stéphane Barthod

Clarinettes à tous les étages

La clarinette est à l’honneur cet année à Jazz sous les Pommiers.
CHRONIQUE

Théo Ceccaldi : entre couleurs orientales et transe électro

Théo Ceccaldi, outre ses talents de musicien, compositeur, instrumentiste, est un défricheur curieux de tout et avide de rencontres.
CHRONIQUE

Bettye LaVette, bouleversante

Immense interprète, elle se réapproprie totalement les titres qu’elle reprend.
CHRONIQUE

“Brotherhood Heritage” : un hommage qui ne manque pas de souffle

Chris McGregor a marqué Jazz sous les Pommiers depuis les débuts du festival.
CHRONIQUE

Retour du blues, puissance trois

Après une parenthèse ces deux dernières années, c’est enfin le retour de la soirée blues de Jazz sous les pommiers.
CHRONIQUE

Swing et chanson avec Thomas Dutronc

C’est avec beaucoup de plaisir qu’on retrouve Thomas Dutronc à JSLP.
CHRONIQUE

Un premier tour au Portugal avec Retimbrar

Salle Marcel Hélie, on a pu écouter la musique chaloupée de Retimbrar, un collectif portugais de musiciens.
CHRONIQUE

Cécile McLorin Salvant, enchanteresse

Sur scène, la complicité avec Sullivan Fortner est évidente.
CHRONIQUE