Skip to content
Chroniques

Sylvain Kassap : continuons le combat !

Les chansons de lutte, de résistance et l’esprit contestataire inspirent le jazz depuis plusieurs décennies : le free jazz, le Liberation Music Orchestra de Charlie Haden, Chris McGregor et son Brotherhood of Breath – auquel le festival a rendu hommage l’année dernière –, plus récemment Emmanuel Bex et la “Chose Commune” … Sylvain Kassap s’inscrit dans cette lignée et nous offre cet après-midi un concert manifeste riche et intense, accompagné d’une centaine de choristes amateurs de la région dirigés par Vincent Lapouge.

Sylvain Kassap

C’est avec Els Segadors que le spectacle commence, un traditionnel qui a servi de chant de ralliement aux catalans républicains pendant la guerre civile d’Espagne et que Charlie Haden avait repris avec Carla Bley sur l’album The Ballad of the Fallen. Les chœurs rejoignent les musiciens sur la scène et enchaînent avec La chanson des canuts. La musique se fait poignante, les thèmes aux harmonies pleines alternant avec les parties improvisées, les deux se mêlant parfois. La présence des cent choristes, évoquant le peuple en marche, ajoute une force supplémentaire à l’interprétation des chants. L’émotion est intense tout au long du concert, et lorsque les musiciens reprennent El Pueblo Unido, je ne peux m’empêcher de repenser à Charlie Haden jouant sur cette même scène de la salle Marcel Hélie en 2003 et d’imaginer sa présence bienveillante… Tout comme Chris McGregor qui a marqué l’histoire du festival et dont Kassap reprend ici une composition. La lutte se fait aussi à la fois joyeuse et rageuse, et c’est avec La Ravachole que se termine ce concert qui prend aux tripes et dont on ressort bouleversé.

Texte et photos © Stéphane Barthod

Le clair-obscur intimiste de Tiganá Santana

la tonalité de la soirée : une musique recueillie et sensible, toute en retenue.
CHRONIQUE

Michel Portal : une musique vivante et explosive

Michel Portal, c’est une lueur particulière dans le regard, lueur de malice, d’attention, de curiosité tous azimut, de complicité, de tendresse…
CHRONIQUE

Laurent de Wilde : enfin Monk !

Comme souvent, Laurent de Wilde fait œuvre de pédagogue.
CHRONIQUE

Kneebody, quar-quintet énergisant !

Samedi soir, entre jazz, électro et rock, le groupe Kneebody a enflammé le Magic Mirrors.
CHRONIQUE

Dee Dee x 2 = un public enthousiaste

Pour la 4e fois déjà, Dee Dee Bridgewater nous fait le plaisir de venir à JSLP.
CHRONIQUE

Un dimanche en fanfares riche et foisonnant

C’est un quintet d’exception qui nous attendait ce soir au théâtre.
CHRONIQUE

Bettye LaVette, bouleversante

Immense interprète, elle se réapproprie totalement les titres qu’elle reprend.
CHRONIQUE

Musique en liberté avec la PANfare

Comment proposer un concert joué par des personnes n’ayant jamais touché à un instrument de musique ?
CHRONIQUE