Skip to content
Chroniques

Totó La Momposina, fervente porteuse de la tradition colombienne

Depuis plusieurs décennies, Totó La Momposina fait revivre le répertoire traditionnel de la région Caraïbe de Colombie. Loin de toute mode et de vaine recherche de modernité, elle s’attache avec passion à maintenir et transmettre ce folklore des origines.

Elle s‘avance, seule sur scène, et entame a cappella Maria de la Paz de sa voix puissante et expressive, un chant qui sonne comme une incantation. On est immédiatement chaviré et l’attention du public est palpable. Les percussionnistes rejoignent la chanteuse et enchaînent plusieurs titres où les voix sont portées par la puissance de feu des tambours. Aucune fioriture ici, mais la force et l’intensité des rythmes et du chant, la rencontre des cultures indiennes et africaine, quelque chose d’essentiel, comme une évidence. Totó La Momposina évoque à plusieurs reprises le caractère sacré de la cumbia – la cumbia des origines, et non pas la cumbia électro devenue à la mode – et du rituel de la danse qui l’accompagne. Au gré des titres, les guitares – héritage des colons espagnols – font leur apparition et surtout les flûtes traditionnelles gaïta.

C’est avec une intense ferveur que Totó La Momposina porte ce répertoire et le maintient vivant, et on a du mal, à la fin du concert, à quitter cette personnalité forte et attachante.

Texte et photos : © Stéphane Barthod

Le trio réversible de Laurent Coulondre

Laurent Coulondre fait ici preuve d’un remarquable sens de la construction.
CHRONIQUE

(Re)découvrons l’harmonica avec les Tontons souffleurs

200 ans d’histoire de l’harmonica : c’était à l’origine une conférence de Philippe Géhanne.
CHRONIQUE

Angélique Kidjo, une voix forte et engagée

C’est toute une vie qui se déroule pour nous ce soir.
CHRONIQUE

Le Mobius Ring Trio de Pascal Mabit

Le trio réussit à occuper l’espace sonore.
CHRONIQUE

Le voyage synesthésique/synesthétique d’Edward Perraud

Le batteur nous invite à voyager entre les sens.
CHRONIQUE

“Brotherhood Heritage” : un hommage qui ne manque pas de souffle

Chris McGregor a marqué Jazz sous les Pommiers depuis les débuts du festival.
CHRONIQUE

Blues puissance trois

Le mardi est la grande soirée blues sous les pommiers.
CHRONIQUE

Blues-rock à tous les étages

Le blues prend des formes multiples à Jazz sous les Pommiers.
CHRONIQUE