Skip to content
Chroniques

Ouverture de festival avec le trio Georgelet/Zelnik/Chesnel

C’est un trio discret et “sans esbroufe” qui ouvre le festival cette année, réunissant le pianiste caennais François Chesnel, le contrebassiste Yoni Zelnik et le batteur David Georgelet. Discret mais intense… Dès les premières mesures, les musiciens captent l’attention du public.

© Stéphane Barthod
François Chesnel

La formation entame le concert avec une reprise des Beatles, une ballade au groove tranquille introduite par le pianiste qui, sur un riff de sept notes dans les graves, appelle la contrebasse et la batterie à le rejoindre. Se succéderont ensuite standards et compositions, notamment un très bel hommage de François Chesnel à son grand-père, où plane par instants l’ombre d’Abdullah Ibrahim. Après une version aérienne de Blue in Green, le groupe reprend For Jan, composition du regretté trompettiste Kenny Wheeler, dans une interprétation sensible, à la fois légère et profonde. Monk est présent également avec un premier titre qui laisse la part belle à la batterie et Criss Cross, joué tout en tension. C’est avec une superbe version de You’re my Thrill, à l’introduction lumineuse, que se clos ce premier concert de la journée.

© Stéphane Barthod
Yoni Zelnik

Le contrebassiste Yoni Zelnik a peu de temps pour remballer son instrument, puisqu’on le retrouve une demi-heure plus tard au théâtre, au sein du quartet de Géraldine Laurent, qui offrira un concert vif et intense, où l’on aura encore l’occasion de retrouver une composition de Monk avec Epistrophy.

© Stéphane Barthod
David Georgelet

Texte et photos : Stéphane Barthod (le 01/05/2016)

“Brotherhood Heritage” : un hommage qui ne manque pas de souffle

Chris McGregor a marqué Jazz sous les Pommiers depuis les débuts du festival.
CHRONIQUE

Le trio réversible de Laurent Coulondre

Laurent Coulondre fait ici preuve d’un remarquable sens de la construction.
CHRONIQUE

Olivier Ker Ourio « Reunion » autour de La Réunion

Un orchestre de feu qui nous a offert un concert éblouissant.
CHRONIQUE

Les rivières profondes de Paul Lay

Grand moment d’émotion ce mardi avec Paul Lay et le concert "Deep Rivers" qui fait revivre des musiques populaires de la fin du XIXe et du début du XXe siècle,
CHRONIQUE

Blues-rock à tous les étages

Le blues prend des formes multiples à Jazz sous les Pommiers.
CHRONIQUE

Retour aux sources du Mississippi pour les frères Moutin

En septembre 2018, le Moutin Factory 5tet a effectué une tournée le long du Mississippi.
CHRONIQUE

Charlier-Sourisse : Big band, big smile

On ressort joyeux et revigoré de ce concert généreux, bel exemple de plaisir partagé.
CHRONIQUE

Joie et soleil à Coutances avec Pierre Bertrand

Pierre Bertrand nous rappelle avec "Joy" que jazz et flamenco font bon ménage.
CHRONIQUE