Skip to content
Chroniques

Ouverture de festival avec le trio Georgelet/Zelnik/Chesnel

C’est un trio discret et “sans esbroufe” qui ouvre le festival cette année, réunissant le pianiste caennais François Chesnel, le contrebassiste Yoni Zelnik et le batteur David Georgelet. Discret mais intense… Dès les premières mesures, les musiciens captent l’attention du public.

© Stéphane Barthod
François Chesnel

La formation entame le concert avec une reprise des Beatles, une ballade au groove tranquille introduite par le pianiste qui, sur un riff de sept notes dans les graves, appelle la contrebasse et la batterie à le rejoindre. Se succéderont ensuite standards et compositions, notamment un très bel hommage de François Chesnel à son grand-père, où plane par instants l’ombre d’Abdullah Ibrahim. Après une version aérienne de Blue in Green, le groupe reprend For Jan, composition du regretté trompettiste Kenny Wheeler, dans une interprétation sensible, à la fois légère et profonde. Monk est présent également avec un premier titre qui laisse la part belle à la batterie et Criss Cross, joué tout en tension. C’est avec une superbe version de You’re my Thrill, à l’introduction lumineuse, que se clos ce premier concert de la journée.

© Stéphane Barthod
Yoni Zelnik

Le contrebassiste Yoni Zelnik a peu de temps pour remballer son instrument, puisqu’on le retrouve une demi-heure plus tard au théâtre, au sein du quartet de Géraldine Laurent, qui offrira un concert vif et intense, où l’on aura encore l’occasion de retrouver une composition de Monk avec Epistrophy.

© Stéphane Barthod
David Georgelet

Texte et photos : Stéphane Barthod (le 01/05/2016)

anne_paceo_rewind © stephane barthod

Anne Paceo et les MC

Batteuse de toutes les rencontres, Anne Paceo nous propose une nouvelle création ce soir : "Rewind"
CHRONIQUE

Avishai Cohen de retour en trio, en grande forme

Pour clore en beauté cette 41ème édition de jazz sous les pommiers, on retrouve Avishai Cohen.
CHRONIQUE

Louis Winsberg trio, une expérience unique

Le projet de Louis Winsberg "Temps Réel" porte bien son nom : il s’agit pour les trois musiciens de construire le concert en improvisant.
CHRONIQUE
raphael_imbert © stephane barthod

Raphaël Imbert : à quoi sert la musique ?

On pourrait écouter le saxophoniste disserter ainsi pendant des heures.
CHRONIQUE

Pulcinella et Maria Mazzotta : fusion méditerranéenne

C’est à un voyage méditerranéen que les spectateurs étaient conviés sous le chapiteau du Magic Mirrors, en ce début du dimanche en fanfares.
CHRONIQUE

Chet Baker réinventé

Voix et trompette de velours, Chet Baker fait partie de l’imaginaire collectif du jazz.
CHRONIQUE

Bettye LaVette, bouleversante

Immense interprète, elle se réapproprie totalement les titres qu’elle reprend.
CHRONIQUE

Olivier Ker Ourio « Reunion » autour de La Réunion

Un orchestre de feu qui nous a offert un concert éblouissant.
CHRONIQUE